Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 11:36

brain brainwaves 

 

Quels sont les liens qui existent entre l'activité de méditation et les ondes cérébrales mesurées par un électro-encéphalogramme? De nombreuses recherches sont menées à travers le monde qui démontrent des effets puissants et à long terme de la méditation, non seulement en terme d'activités cérébrales particulières, mais également sur le plan de la construction de notre cortex pré-frontal.



Voici quelques repères théoriques et le résumé d'un article faisant état d'une voie de recherche sur la question.

 

Sachez déjà qu'il existe quatre catégories d’ondes cérébrales:

 

ALPHA : Les ondes alpha sont des oscillations électromagnétiques dans la gamme de fréquences de 8 à 13 Hz découlant d’une activité électrique synchrone et cohérente (en phase / constructif) des cellules pacemaker thalamique chez les humains. Elles sont également appelés ondes de Berger en mémoire du fondateur de l'EEG. Ils placent le cerveau dans des états de relaxation, non-excitation, méditation, hypnose.

 

BETA : Les ondes bêta ou rythme bêta, est le terme utilisé pour désigner la gamme de fréquences de l'activité du cerveau humain entre 14 et 30 Hz (12 à 30 transitions ou cycles par seconde). Ils éveillent la conscience, l’extroversion, la concentration, le raisonnement logique, la conversation active.

 

DELTA : Les ondes delta sont des ondes cérébrales de forte amplitude avec une fréquence d'oscillation entre 0.5 et 4 hertz. Les ondes Delta sont généralement associées à des étapes profondes de sommeil (NREM 3 et 4), également connu sous le nom d'onde lente de sommeil (SWS) et aide à caractériser la profondeur du sommeil.

 

THETA : Les ondes thêta sont des oscillations électromagnétiques dans la gamme de fréquences de 4 à 8 Hz. On les retrouve dans la rêverie éveillée, dans le rêve, la créativité, la méditation, les phénomènes paranormaux, les voyages hors du corps, les voyages chamaniques, l’ESP.

 

 

Les ondes du cerveau

Une personne qui conduit sur une autoroute, qui découvre qu'elle ne se rappelle plus les cinq derniers km parcourus, est souvent dans un état thêta - induit par le processus de conduite de l'autoroute. Cela peut également se produire dans la baignoire ou la douche ou même en se rasant ou en brossant vos cheveux. C'est un état où les tâches deviennent tellement automatiques que vous pouvez vous en dégager mentalement. L'idéation qui peut avoir lieu pendant l'état thêta est souvent une circulation libre, sans censure ou culpabilité. C'est habituellement un état d'esprit très positif.

 

La méditation augmente l'activité dans le cortex préfrontal gauche. Les changements se stabilisent dans le temps. Si vous arrêtez la méditation pendant un certain temps, l'effet persistera.

 

 

brainsynapsesblue400 

La méditation contribue à construire le cerveau

 

Méditer fait bien plus que simplement vous sentir bien et vous calmer. Les chercheurs ont trouvé qu'il modifie la structure du cerveau et procure un meilleur rendement.

 

Les gens qui méditent disent que la pratique restaure leur énergie, et certains affirment qu'ils ont besoin de moins de sommeil par la suite. De nombreuses études ont montré que le cerveau fonctionne différemment pendant la méditation: changement et synchronisation des schémas des ondes cérébrales et des connexions neuronales. Mais si la méditation apporte réellement des bienfaits réparateurs, ses effets sont restés largement inexplorés.

 

Ainsi Bruce O'Hara et ses collègues de l'Université du Kentucky à Lexington aux États-Unis, a décidé de mener à bien une recherche. Ils ont utilisé une "tâche de vigilance psychomotrice" bien établie, qui a longtemps été utilisée pour quantifier les effets de la somnolence sur l'acuité mentale. Le test consiste à regarder un écran LCD et appuyer sur un bouton dès que l'image apparaît. En général, les gens prennent de 200 à 300 millisecondes pour répondre, mais les gens privés de sommeil prennent beaucoup plus, et parfois manquent complètement le stimulus.

 

Dix volontaires ont été testés avant et après 40 minutes soit de sommeil, soit de méditation, de lecture ou de conversation légère, tous les sujets en placés dans toutes les conditions. La sieste de 40 minutes a été reconnue pour améliorer les performances (après une heure ou deux pour se remettre de somnolence). Mais ce qui a étonné les chercheurs était que la méditation était la seule intervention qui a immédiatement conduit à des performances supérieures, malgré qu'aucun des volontaires n'était familiarisé avec la méditation.

 

«Chaque sujet unique a montré une amélioration», dit O'Hara. L'amélioration a été encore plus spectaculaire après une nuit sans sommeil. Mais, il avoue: «Pourquoi la méditation améliore les performances, nous ne le savons pas." L'équipe étudie maintenant les méditants expérimentés, qui pratiquent plusieurs heures chaque jour.

 

Le cerveau en construction

 

Quel effet est l'effet de la méditation sur la structure du cerveau? Cette question est largement débattue dans les milieux scientifiques. Ainsi, Sara Lazar à l'Hôpital général du Massachusetts à Boston aux États-Unis et ses collègues , ont utilisé l'IRM pour comparer 15 méditants, ayant une expérience allant de 1 à 30 ans, et 15 non-méditants.

 

Ils ont découvert que la méditation augmente réellement l'épaisseur du cortex dans les zones impliquées dans l'attention et le traitement sensoriel, comme le cortex préfrontal et la zone antérieure droite.

 

"Vous faites travailler le cortex pendant que vous méditez, et il devient plus grand», dit-elle. La conclusion est en accord avec des études montrant que des musiciens accomplis, les athlètes et les linguistes ont tous un épaississement dans des domaines pertinents du cortex. C'est une preuve supplémentaire, dit Lazar, que les yogis "ne sont pas juste assis là à ne rien faire".

 

La croissance du cortex n'est pas due à la croissance de nouveaux neurones, fait-elle remarquer, mais les résultats des vaisseaux sanguins plus larges, plus de structures d'appui telles que les cellules gliales et les astrocytes, et une augmentation des branchements et des connexions.

 

Alison Motluk, novembre 2005

 

Source originale:

 http://www.newscientist.com/article/dn8317-meditation-builds-up-the-brain.html

(Traduction Corps-Esprit)

 

 

 

 

Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 10:49

  manureve2

Rêver en sachant que l'on rêve... La définition du rêve lucide ne rend pas forcément compte de toutes les potentialités du phénomène. A en croire les témoignages, l'expérience est en effet extraordinaire.

 

Tout homme peut apprendre à voler…. A condition d’apprendre à rêver en conscience. Cet état a un nom : le rêve lucide. Au cœur de son rêve, le rêveur lucide sait qu’il est en train de rêver. Il peut alors apprendre à maîtriser les capacités créatrices du rêve, qui sont multiples : « Les sens sont maintenus et les capacités sensorielles plus développées » écrit Jocelin Morisson qui décrypte le rêve lucide pour les lecteurs du magazine INREES. « Le champ visuel peut être plus large, jusqu’à 360°. On peut voir très loin comme avec des jumelles, ou dans l’infiniment petit comme avec un microscope. (…) L’ouïe peut également se modifier et la musique peut devenir une expérience très émotionnelle. Le toucher et le goût existent comme dans le corps physique. »

 

Le rêveur lucide est comme dédoublé. Il « dispose d’un corps identique à son corps physique, qui se déplace en marchant, courant, volant, ou à l’aide de véhicules. Dans l’expérience du dédoublement, ou sortie hors du corps, le sujet voit son corps physique endormi et peut faire l’expérience de la conscience double, à la fois dans le corps physique et dans le corps de rêve » précise Jocelin Morisson. C’est une expérience qui s’accompagne parfois de sensations énergétiques et vibratoires électrisantes. On peut se transformer en animal, ou se voir pousser des ailes.

 

Avatar rochers suspendus lianesL’expérience du vol à l’état pur est une aspiration largement partagée. Cette idée a guidé James Cameron, lui-même rêveur lucide, pour réaliser certaines scènes d’Avatar. Il explique avoir cherché à induire l’état de rêve lucide chez le spectateur : « Je pense que la plupart des gens ont rêvé un jour ou l’autre de voler. Moi-même étant enfant, j’en ai rêvé, et j’ai fait de nombreux vols en rêve. J’ai pensé que je pouvais me servir de cela pour me connecter au public, à une sorte d’inconscient collectif au sens quasi jungien du terme, et ainsi dépasser les particularismes culturels, langagiers, et tout le fatras du politique, en nous mettant en relation avec cette enfance. »

 

Ajoutons qu’un atterrissage de tout repos sur la terre ferme n’est pas garanti. L’espion psychique Joe MacMoneagle, qui fut récemment l’invité de l’INREES, a raconté qu’il fit une expérience de rêve lucide en laboratoire. Plusieurs fois de suite, il crut s’être réveillé, pour réaliser ensuite qu’il était encore en train de rêver. Il eut l’impression de devenir fou.

 

Outre la possibilité de sensations inédites, Jocelin Morisson rappelle que les bienfaits de la pratique du rêve lucide sont nombreux : élimination des blocages, des peurs et des angoisses ; amélioration de la santé et du bien-être psychique et physique, par exemple en intégrant dans le rêve des aspects de sa personnalité rejetés lors de vécus traumatiques ; amélioration des performances ; stimulation de la créativité et de l’intuition ; apprentissage de nouveaux comportements… Des psychologues comme Brigitte Holzinger, qui l’utilise pour soigner les cauchemars, estiment que cette voie sera à moyen terme largement reconnue.

 

Source: http://www.inrees.com/articles/Reves-lucides-attention-au-decollage/

 

Il reste encore quelques places dans la classe de rêve lucide de fin janvier animée par Thierry Liot. Prenez contact avec moi pour en savoir plus:  jean-pascal@corps-esprit.net.

 

 

Repost 0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 16:02

dreamReality© Ben Heine

 

Comment influencer la qualité de ses rêves? Les choisir ou orienter leur contenu? Pour éviter les cauchemars, obtenir des réponses, se soigner, y trouver un guide, de l'inspiration ou encore vivre une expérience extraordinaire en explorant des mondes invisibles. Conseils pratiques.


 

Il y a quelques semaines, une nouvelle méthode censée améliorer les rêves de millions de personnes a été mise au point par le psychologue Richard Wiseman, professeur à l'Université de Hertfordshire en Grande-Bretagne, via une application Iphone appelée Dream:ON. Une fois programmé, ce dispositif s’adapterait aux cycles du sommeil des utilisateurs pour diffuser au moment où l’on commence à rêver un « paysage sonore », évoquant un scénario agréable, comme une promenade dans les bois, sur une plage. Ce système est une invitation à l’exploration du rêve lucide, une expérience dans laquelle le rêveur devient conscient qu’il est en train de rêver et dont il va pouvoir librement, tel un metteur en scène, orienter son contenu. L’intérêt du rêve lucide ? Eliminer des angoisses en affrontant la source de ses peurs et accepter d’y faire face pour, peu à peu, se débarrasser des cauchemars qui altèrent la qualité du sommeil et notre humeur du lendemain. Ou bien résoudre, par le rêve, un conflit intérieur, non pas par une approche psychanalytique mais par le rêve lui-même. Ou encore améliorer ses performances personnelles comme le font de nombreux sportifs qui, durant le rêve vont s’entraîner et progresser.

 

Efficace, l’application : Dream:ON ? Outre le problème des ondes émises par le téléphone portable, susceptibles d’être nocives en dormant toute la nuit avec, à proximité de sa tête, outre aussi le fait que ces sons ne se déclenchent pas toujours à bon escient, c’est-à-dire dans la phase propice de sommeil paradoxal, ces gazouillis d’oiseaux et autres bruits de va-et-vient des vagues, selon Marc-Alain Descamps, « ne permettraient pas d’influencer ses rêves, de manière systématique, encore moins de les rendre didactiques. »

Comment accéder au rêve lucide

D’autres innovations technologiques ont déjà été mises au point par le passé pour introduire la conscience dans le rêve, comme une sonde nasale vibrante ou un masque qui détecte l’entrée en sommeil paradoxal du dormeur et lui envoie de légers signaux lumineux sans le réveiller, mais pour le psychanalyste, rien ne vaut les « méthodes naturelles ». Par exemple, « vous pouvez vous demander plusieurs fois dans la journée : "Suis-je en train de rêver ?" Vous allez ainsi vous habituer à vous poser la question jusque dans le rêve. Une croix ou un point au creux de votre main peut vous aider à vous souvenir de faire cet exercice. A chaque fois que vous yeux se poseront dessus, vous y penserez. Vous pouvez aussi apprendre à maîtriser l’arrêt sur image afin d’installer une attention pendant votre sommeil. L’exercice consiste à choisir un plan fixe, par exemple en regardant régulièrement vos deux mains en face de vous et à intégrer cette image pour avoir le réflexe de vous en servir pendant le rêve quand celui-ci vire au cauchemar. Si un loup est en train de manger votre mère, vous allez alors imaginer ce plan fixe de vos mains, introduisant ainsi la conscience dans votre rêve.

Vous pourrez alors en changer le scénario et faire en sorte que cette scène insoutenable s’arrête, ou qu’à l’inverse, ce soit votre maman qui mange le loup ! » Autres astuces utilisées dans de nombreuses cultures pour « nettoyer ses rêves » : se dire que ces mauvais rêves ne reviendront plus et glisser une pierre qui protège des cauchemars sous son oreiller, comme le quartz rose ou la pierre de soleil, boire des infusions de plantes relaxantes ou encore se servir d’huiles essentielles. Bien sûr, précise Marc-Alain Descamps, « ce ne sont que des adjuvants ».

© Anja Photography

Du rêve ordinaire au rêve de puissanceDolphin Dream

Si nous passons environ un tiers de notre vie à dormir, la majeure partie de nos rêves – pour peu qu’on s’en souvienne au réveil - ne trouve pas toujours de sens, et ne s’avère ni instructive ni révélatrice. « C’est ce qu’on appelle les rêves ordinaires ou nuls, bâtis sur des réminiscences banales de ce qu’on a fait les trois ou quatre jours précédents. » Et puis, il y a les songes, ces rêves positifs, « de beauté, de pouvoir ou puissance », nets, précis, expérimentaux, « avec une autre texture » qui nous mettent en contact avec des forces, des êtres, des éléments, des situations, des informations, auxquels on ne peut accéder en état de veille. « Ce sont ceux dont on n’oublie aucun détail, et qui nous réveillent exaltés, tremblants, avec le sentiment d’avoir atteint un autre niveau de réalité, exploré une autre dimension, explique Marc-Alain Descamps. Comme voler dans les airs, sauter en même temps toutes les marches d’un escalier, traverser les murs, marcher sur l’eau, parler aux animaux.

 

Il y a aussi le rêve où l’on se voit sortir de son corps. Celui où on va parler avec un proche défunt et autres entités qui n’existent pas dans la réalité matérielle. Celui où l’on va anticiper l’avenir ou avoir une vision de vérité. Il y a aussi le rêve d’enseignements où vous pouvez rencontrer un maître, votre maître, qui vous transmettra un savoir dont vous n’avez a priori pas connaissance. Enfin, conclut-il, ces rêves de puissance peuvent aussi être créatifs. De nombreux artistes – peintres, écrivains, musiciens – ont rêvé d’une œuvre avant de la concrétiser. Des scientifiques aussi comme le chimiste allemand Friedrich August Kekulé qui a découvert ainsi la structure de la molécule du benzène.»

 

Est-il possible de vivre une telle expérience sur commande comme on choisirait un beau voyage sur un catalogue de vente par correspondance ? « Les songes se méritent !, confie Marc-Alain Descamps. Vous pouvez en faire la requête mais il ne faut pas être dans la volonté, dans le mental. Il est essentiel d’être dans l’intention, surtout pas dans l’ego. Ensuite, il vous faut incarner ce désir. Comment ? Par exemple en inventant une danse ou un slam où vous allez répéter, pendant un quart d’heure, votre demande. Vous pouvez aussi l’écrire en grand et contempler cette phrase chaque soir en vous endormant. Si vous voulez voir apparaître un proche défunt en rêve, regardez sa photo et demandez-lui aussi. La patience est de mise car ce rêve peut se réaliser trois mois plus tard !

 

Détail important, il ne faut pas avoir sombré dans l’alcool, ni être dans la goinfrerie, ce sont deux ennemis des rêves positifs ! Si votre rêve de puissance ne se présente toujours pas, demandez-vous alors si c’est bien votre voie. Dernier conseil : l’ensemencement : raconter vos rêves sur un dictaphone et les réécouter régulièrement le soir avant de vous coucher. Ainsi, vous sèmerez des graines dans votre inconscient qui, en germant, vous ouvriront l’accès à d’autres mondes. »

 

Source: http://www.inrees.com/articles/Pour-que-vos-reves-deviennent-realite/

Repost 0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 10:06

PapillonPour la philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle, auteur d’« Intelligence du rêve », le rêve n’est pas une fantaisie du cerveau, mais un puissant outil de savoir et de transformation. Qu’a-t-il à nous apprendre ? Quels horizons dessine-t-il ? Entretien.

 

Quelle est l’utilité du rêve ?

Dans la vie, nous nous heurtons souvent toujours aux mêmes problèmes, nous répétons les mêmes chagrins, les mêmes situations. Par cette répétition, nous cherchons à réparer une situation. Mais nous ne cessons de retomber, parce notre conscient, qui aime la tranquillité, se masque les éléments perturbateurs. Le rêve, lui, les réinvite. Il se fait l’intercesseur des choses importantes que notre être a à nous dire, mais que notre conscient ne veut pas entendre. Il contourne les censures et les interdits, dévoile les faux semblants, met à jour les fantasmes… Mais inaugure aussi un chemin. Il ne fait pas seulement signe vers les blocages de notre histoire et les postures dans lesquelles nous sommes figés : il propose des pistes nouvelles pour en sortir, offre des clés pour construire une autre perception du présent et un autre avenir. C’est une sorte de signal. Comme Tobie Nathan, je considère qu’il est un réel savoir, une magnifique source d’enrichissement. En ce sens, il peut vraiment avoir un impact sur nos vies.

 

Le rêve, plutôt qu’un délire, serait donc une hyperacuité ?

Il peut avoir la fulgurance d’une pleine conscience. Il nous renseigne sur nos peurs, nos compromissions, nos dénis, nos conditionnements, mais aussi sur nos capacités. En inversant les codes qui composent notre image du monde, il offre un relevé de sens inédit et parvient à révéler le désir qui secrètement nous soutient et arme nos vies. Il a le pouvoir d’annoncer ce qui arrive, et de mettre entre nos mains la possibilité d’y répondre – avant que le corps ne tombe malade, que l’accident ne survienne…

 

Voilà qui interroge la « vérité » de notre réalité ordinaire !

Même les scientifiques ont aujourd’hui du mal à parler de « la » vérité. Une vérité le reste jusqu’à ce qu’une nouvelle théorie vienne affiner, déplacer, voire remettre en question la manière dont on voyait le monde jusque-là. Malgré tout, ce qui est troublant, ce que je ressens subjectivement, c’est qu’il y a parfois des moments « de vérité ». Par exemple, lorsqu’un patient parvient à traverser un épisode de son passé, tout à coup, des éléments se rejoignent et s’alignent, un changement d’axe s’opère, ressenti comme une conversion. Ces moments de révélation intime font vérité. En ce sens, le rêve n’est pas le contraire de la vérité, mais sa traduction la plus directe.

 

Peut-il alerter sur des événements qui dépassent l’individu ?

Il existe plusieurs registres au rêve, comme il y en existe plusieurs à la conscience. Certains puisent dans des éléments beaucoup plus vastes que le moi et touchent à l’universel, en informant de l’état du monde ou d’un événement à venir. Ils anticipent, pressentent. Un ouvrage a ainsi recensé les rêves qui avaient été faits avant la seconde guerre mondiale ; c’est fascinant de voir comme tout était déjà là, décrit…

 

Ces rêves démontrent-ils l’amplitude de nos capacités de perception ?

Je les crois bien plus vastes que ce que peut en explorer notre conscience ordinaire. Dès lors qu’on se branche sur une dimension qui dépasse la lucarne très étroite du moi, nous pouvons capter des tas d’informations, qui se retranscrivent dans nos rêves. C’est ce qui lui donne sa capacité prémonitoire et de transmission de savoir. Comme cette personne réveillée en pleine nuit par la vision d’un accident, bien réel, à des kilomètres de là ; ou celle qui rêve d’un événement ayant eu lieu trois générations auparavant, dont elle ignorait tout, mais qui s’avère vrai... Ces faits troublants bousculent nos visions du monde, au même titre que les synchronicités et la télépathie. En analyse, il m’est arrivé plusieurs fois de penser la même chose que mes patients, exactement au même moment ! Nous n’avons pas fini d’explorer les facultés du cerveau, sa plasticité, ce qu’on en active ou désactive au quotidien. Nous ignorons de quoi nous sommes capables. Des expériences au MIT ont par exemple montré que notre corps peut anticiper un événement de plusieurs secondes. Notre réactivité psychique précède le conscient.

 

De quoi bouleverser notre rapport au monde…

Hegel disait que nous rêvons uniquement parce que nous ne sommes pas en rapport avec le tout. Le rêve et son mystère sont des modalités du réel. Nous rêvons tous, toutes les nuits, même si nous ne nous en souvenons pas. Le rêve transcende les frontières : il n’a pas de limites, de bords, de hiérarchie. Il ignore le temps, fait aussi bien avec des éléments du présent, des événements du passé, une histoire vieille de mille ans ou de choses à venir. Il associe des souvenirs à des pensées, des émotions sédimentées à des impressions reçues d’ailleurs, des vécus personnels à des données culturelles. Les échelles de valeur, d’urgence, de grandeur n’y sont pas respectées. Le rêve rend aussi poreux le rapport entre l’intérieur et l’extérieur, le visible et l’invisible ; il essaie d’échapper à la dualité parfois un peu simpliste entre le conscient et l’inconscient, en étant ouvert aux connexions, à cette intelligence perceptive du monde qui est bien plus vaste que le moi.

 

Escalier du rêveAu fond, le rêve est-il un éveil ?

Il est un éveil à une autre conscience ou prise de conscience. Il est tout à la fois l’envers de la raison et le lieu où elle est le plus efficace. Beaucoup de penseurs et de scientifiques ont ainsi trouvé en songe ou en vision des pistes, des réponses ou des solutions.

 

Preuve aussi de l’étonnant pouvoir de création qui est en nous…

Le rêve est fascinant. Je suis analyste depuis vingt ans, et je ne m’en lasse pas ! Il utilise tout : des lettres, des images, des métonymies, des déplacements, des répétitions, des mises en espace, des scénarisations, un détail pour désigner l’essentiel… Le réservoir à son actif semble quasiment infini. Son mode opératoire, c’est le renversement constant. Face à une frustration, il va halluciner une satisfaction. Si vous rêvez d’être poursuivi, il faudra vous demander ce que vous poursuivez, vous ! Il faut prendre soin de ce qui, en nous, est capable de rêve. Et ne pas avoir peur de nos capacités de vision.

 

Est-ce un chemin vers la liberté ?

Le rêve nous invite à décaler sans cesse notre angle de vision, ainsi qu’à être ouvert à l’inconnu, à l’inattendu, à l’inexploré. C’est une forme de dissidence absolue : personne ne peut commander aux rêves, c’est le lieu où s’exprime le principe de liberté inaliénable de l’être humain. Il nous fait comprendre que la résistance à une vie plus haute, plus forte, plus intense, n’est pas dans la réalité extérieure, mais en nous. En ce sens, il est un appel à une révolution intime, au retournement de l’être. Il nous met sur cette piste… tout en nous en montrant les ambivalences : il y a toujours un prix à payer pour assumer sa liberté. Être libre, c’est sortir de l’enfance, renoncer à une certaine sécurité. Est-on prêt à cela ? Le rêve va voir dans la nuit, nous confronte à nos choix.

 

Reve symboliqueAgit-il de lui-même ou faut-il l’interpréter pour qu’il prenne sa puissance ?

Je constate que les gens qui se souviennent bien de leurs rêves, qui peuvent s’y relier et les relater facilement, avancent plus vite que les autres. En analyse, c’est un turbo phénoménal. La première étape est de s’ouvrir à eux, en formulant le souhait de s’en souvenir. Un rêve que l’on se remémore agit déjà, à condition de lui donner une substance extérieure en l’écrivant ou en le racontant. Après, je trouve intéressant de voir ce qu’il a à dire plus profondément, en tout cas de se laisser interroger par lui, d’associer autour. L’imagination est une force immense, qui a des choses à nous apprendre. Pour moi, elle est tout sauf trompeuse. L’ouverture au sensible, au subtil, à l’énigmatique, permet d’être plus créateur de sa vie.

 

Les rêves lucides sont-ils aussi efficaces ?

Quand un patient n’a pas accès au contenu de ses nuits, je travaille avec lui en rêve éveillé, par des associations libres, qui lui permettent de se relier à son imaginaire et à des expériences passées, intuitivement migrantes du rêve. Quand je m’absente un long moment, je conseille à mes patients, s’ils ont des angoisses matinales ou font un rêve perturbant, de consacrer une demi-heure à une séance d’écriture automatique, sans censure, puis de laisser reposer une journée. En reprenant le texte, ils s’aperçoivent que sous ses airs totalement débridés, il recèle des éléments qui indiquent des issues, pointent déjà vers un après.

 

 

Intelligence du rêve, Anne Dufourmantelle, Manuels Payot (Février 2012 ; 173 pages)

Source: http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-que-nous-apprend-le-reve-119965764.html
Merci à David Jarry pour cet article

Repost 0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 13:10

Animal totem 

Après le succès des classes de janvier-février, Thierry Liot, tenant du Nouveau Chamanisme, revient en Europe pour continuer à délivrer son enseignement. En participant à ce premier stage qui vous ouvrira les portes du rêve chamanique, vous pouvez par la suite intégrer n'importe quelle classe avancée qu'il donnera dans le futur. Pour ma part, grâce à son travail, j'ai ouvert des portes de la conscience dont je ne soupçonnais même pas l'existence. C'est donc un honneur pour moi d'organiser à nouveau sa venue, et de faire profiter le plus grand nombre de cet enseignement chamanique.

 

Ecole du Rêve de l'Eveil Intérieur, atelier animé par Thierry Liot

  • Découverte de l’art de rêver, 
  • Psychologie énergétique
  • Voyage conscient dans le rêve lucide
  • Apprendre à retourner en rêve à volonté,
  • Trouver son animal de pouvoir,
  • Initiation aux mouvements de vie,
    Augmentation de l’énergie, équilibration du mental et libération des blocages.
     

Cet atelier s’articule sur deux axes :

 

1. Le rêve chamanique 

L’objectif est d’inciter l’état de rêve conscient, ou de rêve lucide à travers la respiration et les sons, afin de concentrer son attention et ainsi, réveiller les anciennes aptitudes psychiques cachées à l’intérieur de chacun d’entre nous.

 

Le rêve conscient entraîne une modification de l’état normal d’éveil pour atteindre les fréquences plus subtiles du cerveau. Pour passer de l’état des ondes bêta, au niveau des ondes alpha et thêta, Thierry joue du tambour, ce qui crée un environnement sonore, qui permet d’atteindre le pays des rêves. En utilisant des outils chamaniques, dont la force de visualisation, il aide les personnes à passer de la réalité subjective à la réalité objective « pour rentrer en contact avec toutes les personnes qui vivent à l’intérieur de nous ». 

 

Le cerveau a une certaine plasticité. Il est composé de différentes parties qui ont toutes des facultés différentes.

 

Quand nous commençons à nous libérer de l’emprise du subjectif alter ego, qui nous enferme dans les croyances des systèmes et des modèles de comportement, des parties profondes du cerveau deviennent accessibles, de nouvelles connections sont faites et de nouvelles possibilités sont créées. 

 

Pendant les séances, le groupe explore le langage des symboles. L’expérience de chacun est intime et personnelle, unique et différente. Les participants commencent à découvrir ce que veut exprimer leur inconscient, leur esprit, par des désirs et des images qui les révèlent à eux-mêmes. Après le rêve, chacun est invité à partager son expérience et ce qu’il en a appris. Ce moment d’harmonisation et de pacification est très important pour assimiler les nouvelles informations. Chaque séance constitue un processus de nettoyage tonifiant et stimulant qui déclenche un magnifique pouvoir de cicatrisation et de guérison.

 

 

2. Les mouvements de vie

L’Energie est le premier composant de la vie. Quand l’Energie est bloquée, on peut se sentir fatigué, hésitant et dépressif.

 

Ces mouvements onBoule-energetique.jpgt été élaborés pour stimuler l’énergie vitale, rééquilibrer les deux hémisphères du cerveau et fortifier et développer les propres fonctions de guérison du corps.

 

En appliquant ces exercices, vous apprendrez à vous connaître en profondeur, vous ferez évoluer votre réalité et par conséquent votre vie vers une meilleure perception du monde et une plus grande joie de vivre, loin de la dualité et des peurs.

 

Cet atelier est un moyen rapide de découverte de soi, de compréhension et d’évolution qui apportent équilibre entre physique et mental et paix intérieure.


 

Thierry-Liot.jpgThierry Liot est un chaman, diplômé en hypnose Ericksonnienne et en Programmation Neuro-Linguistique. Ses traitements et les Séminaires de rêve collectif qu’il organise sont le résultat de vingt années de connaissances acquises auprès de nombreux maîtres, dont le respecté Carlos Castaneda.

 

Il anime des ateliers de rêve chamanique en induisant des états de réalité non ordinaire. L’alternance de séquences oniriques guidées par le son sacré du tambour et d’exercices énergétiques stimulant les zones stagnantes de notre champ aurique, développe grandement notre capacité à créer notre propre cheminement spirituel.

 

Il a créé une école du rêve à St-Barthélémy où il réside, tout en enseignant régulièrement en Europe.

 

Son travail a été maintes fois référencé dans la presse. Il est l’auteur du livre « La psychologie énergétique ».


Plus d'information sur le site de l'Institut français du rêve et de la consciencehttp://www.ifrc.co/

 

Inscriptions:

En Suisse:   Niveau 1 - du 7 au 9 juin 2013  /   jean-pascal@corps-esprit.net, ou sur le lien contact de ce site.

Ou directement auprès de Thierry Liot en cliquant ici!


Prix: CHF 300.- / EUR 250.-

Hébergement: CHF 100.- / EUR 80.-

 

 

Lieu du stage en Suisse : Terre-Mère est situé à la Sarraz, tout proche de Lausanne, au cœur d’une forêt classée en zone naturelle. De nombreuses cérémonies sacrées s’y déroulent régulièrement. L’accueil  y est ouvert et chaleureux.

 

Pour ceux qui ont suivi le stage de base, vous pouvez participer au stage avancé: la Conscience des Chakras, du 14 au 16 juin (Renseignements en cliquant ici)

 


Attention: Les ateliers sont limités à 15 places. Inscrivez-vous vite!

Repost 0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:57

Univers2

Rappel et traduction originale: méditation mondiale du 4 novembre 2012.

Un Message Planétaire des Hathor à travers Tom Kenyon.

Dans ce message nous souhaitons parler de certaines relations significatives entre la réalité manifestée et les états non-duels de conscience.

Esprit et Conscience

Cependant, avant de commencer, nous voudrions établir une distinction entre les mots “conscience” et “mental” tels que nous les utilisons.

 

Pour nous, la conscience est transcendante à tout phénomène et n’est pas limitée par l’activité neurologique de votre système nerveux. De plus, la conscience transcende à la fois le temps et l’espace, tels que vous les percevez. Et c’est à travers le véhicule de votre conscience que vous pouvez voyager au travers des vortex énergétiques qui conduisent hors des contraintes de l’existence incarnée.

 

L’esprit, tel que nous utilisons ce mot, se réfère aux expériences sensorielles, mentales et émotionnelles que vous avez en réponse aux différents changements de votre système nerveux. En effet, alors que vous lisez ces mots, vous créez leur sens à travers l’action de votre cerveau physique et de votre système nerveux. Vous créez la compréhension de nos mots à travers la fenêtre de votre esprit, mais cette fenêtre est à la fois créée et contenue par les limitations de votre système nerveux.

 

Nos messages sont codés linguistiquement, et, à des endroits différents dans la syntaxe (ordre) de nos communications il y a des vortex (trous d’épingle) au travers desquels vous pouvez dépasser temporairement votre esprit et entrer dans le mystère infini de la conscience.

Comment nous voyons les Dimensions Supérieures

Dans notre expérience de nous-mêmes, nous existons dans de multiples dimensions de conscience et selon notre niveau d’évolution personnelle nous nous manifestons depuis la quatrième jusqu’à la douzième dimensions. A travers la neuvième dimension nous pouvons utiliser alternativement notre forme anthropomorphique qui est en apparence semblable à la forme humaine, ou notre corps de lumière.

 

Quand nous passons dans la 10ème dimension, tous les liens avec notre forme anthropomorphique se dissolvent. Nous devenons, à tous égards, des formes géométriques lumineuses. Tandis que nous progressons dans notre propre évolution nous pouvons nous manifester à travers les 10ème, 11ème et 12ème dimensions d’une multitude de façons.

 

Chaque progression plus élevée dans la conscience apporte avec elle une compréhension plus grande de l’interconnectivité de tous les êtres et de tous les aspects du cosmos. L’étrange paradoxe de l’existence devient clairement apparent quand nous entrons dans la 10ème dimension.

Interconnectivité et non-dualité

Nous partageons cette information parce que quelque chose de semblable vous arrive lorsque vous passez dans les dimensions supérieures de votre propre être. De la 10ème à la 12ème dimensions la connaissance de l’interconnectivité se développe de même que la connaissance de la non-dualité—”La Mère de Toute Chose”. C’est, vraiment, le paradoxe de la conscience que nous mentionnons plus haut, et c’est ce qui a été révélé (écrit) par certaines de vos Philosophies Eternelles.

 

Pour nous, la réalisation de la non-dualité n’est pas la destination finale mais plutôt un passerelle vers une maîtrise et une compréhension plus grandes de comment créer des résultats bénéfiques.

Comment nous voyons la non-dualité

Dans un état non-duel de conscience, nous expérimentons, tout comme vous, une disparition de l’opposition. Dans les états non-duels de conscience, la dualité—telle qu’elle est vécue dans l’existence relative– disparaît, et nous entrons dans une grande sensation de conscience centrée et de sérénité.

 

Dans les états plus profonds de non-dualité il y a seulement la pure conscience faisant l’expérience d’elle-même.

Il est important de comprendre que les états non-duels de conscience ont un lien avec celui qui les perçoit. Ainsi, si vous expérimentez la non-dualité à travers votre chakra du coeur, vous pouvez très bien faire l’expérience de l’amour impersonnel—un profond sentiment de connexion cosmique.

 

En fait, dans cet état d’union entre la non-dualité et le coeur, vous vous entichez et, de fait, vous tombez amoureux de l’univers. Et, dans ce paradoxe du coeur, vous devenez le “Bien-Aimé” et tout ce que vous voyez et regardez est le “Bien-Aimé” aussi.

 

Bien que ce soit un bel état de conscience, ce n’est pas la non-dualité pure. Quand on s’ élève dans les chakras supérieurs les expériences de non-dualité changent. Quand on est dans le chakra-couronne on expérimente la non-dualité dans sa forme pure—la pure conscience consciente d’elle-même. Il n’y a aucun sentiment du moi personnel dans ces plus hautes dimensions de non-dualité.

 

Le paradoxe de la création est qu’elle descend des niveaux les plus purs de la non-dualité aux niveaux les plus polarisés de l’existence. Ainsi, dans votre conscience, il y a les deux niveaux apparemment conflictuels de l’existence relative (c’est à dire votre vie incarnée dans le temps et l’espace) et des états non-duels de conscience dans lesquels tous les conflits et polarités disparaissent.

 

Notre perspective, comme mentionné plus haut, est que les états non-duels de conscience sont des passerelles vers une plus grande maîtrise de la création et non le point final ou le but de l’évolution.

Interconnectivité versus Unicité

C’est ici qu’il nous semble nécessaire de discuter d’une importante distinction entre l’interconnectivité et le concept d’unicité. Pour nous, ces deux termes ne sont pas interchangeables. Il y a beaucoup de définitions différentes pour” unité” sur Terre et il n’est donc pas possible d’aborder toutes les subtilités et les différences.

 

Nous allons plutôt tourner notre attention vers ce que nous considérons comme la distinction fondamentale. Certaines personnes croient que l’interconnectivité est la même chose que “l’unicité” et que quand on entre dans des états plus hauts de la conscience et des dimensions plus hautes de l’être, on émerge dans une bulle de lumière dans laquelle toutes les différences disparaissent. Ce n’est pas notre vision des choses.

 

L’interconnexion ou l’interconnectivité, c’est la reconnaissance que tous les êtres et tous les aspects de l’univers sont étroitement reliés et en même temps que les êtres ont des différences spécifiques. Ces différences sont fascinantes et uniques. Quelquefois elles sont gênantes et quelquefois elles sont enrichissantes. Mais ces différences font partie de la tapisserie de la réalité manifestée et elles ne sont pas superflues.

 

Une des difficultés que nous percevons avec le concept de”l’unicité”, tel qu’il couramment propagé par certaines personnes dans les groupes du New Age et du Développement Personnel, c’est que les différences spécifiques entre les gens sont dévalorisées et d’une façon ou d’une autre, sous prétexte que toute chose est “Une”, les frontières énergétiques appropriées entre les individus peuvent être, et sont souvent, négligées. De plus, certains individus utilisent ce système de croyances (l’unicité) comme une excuse pour éviter toute responsabilité personnelle. Dans notre propre expérience à travers toutes les dimensions nous demeurons des individus uniques et les dimensions plus hautes de notre être n’effacent pas notre caractère unique mais offrent plutôt des opportunités plus grandes de création.

Royaume de lumièreL’Aethos

Nous désirons maintenant partager avec vous un moyen d’accéder à un de nos plus grands trésors culturels, ce que nous appelons l’Aethos (prononcez AH-EE-THOS). L’Aethos est une bande de fréquence de la conscience ancrée dans la pure non-dualité.

 

Quand un Hathor entre dans la 10ème dimension il a de nombreuses possibilités et façons de se manifester. Certains d’entre nous choisissent de se joindre temporairement à une communauté de vibration. Cette communauté se compose d’individus Hathor des 10ème, 11ème et 12ème dimensions. Ces individus entrent dans la non-dualité de leur propre volonté et choisissent de rester, pendant un certain temps, dans cette vibration de conscience pour le bénéfice des autres êtres.

 

La plupart reste momentanément dans l’Aethos, bien qu’un petit nombre ne manifeste aucun signe de départ. Quand un être entre dans l’Aethos toutes ses spécificités personnelles sont laissées de côté. Un être qui est dans l’Aethos n’a pas de nom. Toute identité personnelle a été remplacée par une immersion totale dans la non-dualité. Ces êtres “maintiennent” la vibration de non-dualité au bénéfice des autres car la non-dualité est “la Mère de Toute Chose” et le soubassement de toute existence.

 

Etre en présence d’un Aethos c’est être soulevé dans la non-dualité.

Votre expérience en tant qu’être avec un Aethos sera différente de l’expérience de quelqu’un d’autre, car elle est basée sur votre propre niveau d’évolution et sur les résultats dans la dualité que vous affrontez.

 

Mais, quelles que puissent être les difficultés et la complexité des vos résultats personnels, être en présence d’un Aethos vous élèvera et c’est pourquoi nous partageons cette information en ce moment.

 

Pour ceux d’entre vous qui sont largement avancés, le simple fait d’entendre le nom Aethos et de comprendre la nature non-duelle sera suffisant pour vous faire entrer en communion avec la non-dualité.

 

Cependant, beaucoup de gens trouveront ce moyen ou cette méthode intrinsèquement difficile. Aussi, nous vous offrons un trésor sonore pour vous aider. La Méditation Sonore est en analogie avec les plans de lumière ou réside l’Aethos.

 

L’Aethos émet des vibrations de lumière et ces vibrations peuvent être abaissées dans la gamme de fréquence de l’audition humaine. Ainsi, ce que vous entendrez quand vous écouterez “La Méditation Sonore de l’Aethos” est la traduction de la lumière en sons. C’est l’essence harmonique de l’Aethos telle qu’elle se manifeste dans la 10ème dimension.

 

Nous vous conseillons de l’expérimenter en écoutant ce trésor sonore exceptionnel de différentes manières. La première façon serait de l’écouter en portant toute votre attention sur le son. Laissez le son être la principale focalisation de votre attention, et quand votre esprit vagabonde, ramenez-le vers le son.

 

La deuxième façon d’écouter serait de focaliser votre attention sur votre chakra du coeur au centre de votre poitrine.

Puis écoutez en portant votre conscience sur le chakra de la gorge.

 

Ensuite, écoutez en vous concentrant sur votre Troisième oeil (Ajna) situé entre vos yeux à l’arête de nez.

Et enfin, écoutez “La Méditation Sonore de l’Aethos” avec votre attention sur le chakra-couronne au sommet de la tête.

 

Sentez et ressentez les différences qui surviennent quand vous écoutez “La Méditation Sonore de l’Aethos” à partir de ces différents chakras. La plupart d’entre vous découvriront qu’il leur semble plus naturel d’écouter “La Méditation Sonore de l’Aethos” en focalisant leur attention sur un des chakras. Ce chakra est la focalisation que nous vous conseillons d’utiliser pendant l’écoute, en préparation à la méditation sonore qui aura lieu lors de la prochaine Méditation Mondiale.

Le test d’une intelligence évolutive

De notre point de vue une des signatures d’une conscience évoluée est la reconnaissance de l’interconnectivité. Cette reconnaissance est un test d’intelligence évolutive et votre espèce est en plein dedans. L’Humanité ne peut pas continuer à vivre, collectivement, comme elle l’a fait—vivant dans l’illusion que les humains peuvent piller la Terre sans aucune conséquence pour la Terre, pour sa myriade de formes de vie ou pour l’humanité elle-même.

La méditation mondiale

Le but de la Méditation Mondiale est d’ajouter une “qualité vibrationnelle” à l’atmosphère émotionnelle de votre planète.

Vous avez un droit inné de le faire car vous êtes incarnés dans le temps et l’espace, et parce que vous vivez temporairement sur cette Terre. En tant qu’habitant de cette planète, vous avez le droit d’encourager les issues bénéfiques.

 

L’intention spécifique de cette Méditation Mondiale est d’accélérer la reconnaissance humaine collective de l’interconnectivité et le passage de l’Histoire collective des miasmes et illusions de l’humanité à une nouvelle constellation de croyances collectives qui serviront à ouvrir une plus haute destinée de l’humanité. Ceci se fera par le biais de votre imagination—le pouvoir de la volonté et de l’intention– jointe aux potentiels créatifs qui résident dans l’état non-duel de conscience.

 

La date et l’heure de cette Méditation Mondiale seront le 4 Novembre entre 15 heure et 16 heure du Pacific Standard Time (PST). Bien que la Méditation soit globale, le point central de l’énergie sera à Seattle, état de Washington pendant la dernière heure de la Session Intensive Hathor que nous appelons The Art of Seeding New Realities. (L’art de semer de nouvelles réalités).

 

Pendant la durée de cette méditation, l’Aethos entrera dans l’espace qui sera créé par ceux qui participeront à l’Intensif. Et de ce point central, l’Aethos propagera son énergie à travers le monde à tous ceux qui auront choisi de se joindre à nous dans cette entreprise (la Méditation Mondiale).

 

L’endroit où l’on se trouve physiquement sur Terre n’a pas d’importance. De plus, bien que la méditation officielle à Seattle débute à 15 h et se termine à 16h, l’énergie produite par l’Aethos se maintiendra pendant 25 heures. En d’autres termes, L’Aethos continuera d’émettre son énergie depuis la 10 ème dimension vers les personnes qui auront choisi de participer à la Méditation Mondiale du 4 Novembre 2012 15h PST au 5 Novembre 2012 16h PST.

 

Vous pouvez rejoindre la Méditation Mondiale à tout moment pendant cette période de 25 heures.

 

En fait, vous pouvez aussi entrer dans cette méditation spécifique à chaque fois que vous souhaitez “télécharger” la forme-pensée de l’interconnectivité pour l’humanité. Alors que vous entrez collectivement dans les périodes les plus intensives de la transformation planétaire, ceux qui s’accorderont à la réalité de l’interconnectivité “sauront” quand il est favorable d’envoyer cette forme-pensée à leurs semblables par le biais de cette méditation particulière.

 

Il est important de comprendre, en entreprenant cette méditation, que vous n’influencez pas directement le résultat des évènements, mais plutôt que vous “téléchargez” une pensée-forme bénéfique pour l’ensemble de l’humanité. Ce que les individus choisissent de faire, ou de ne pas faire, en ce qui concerne la réalisation de l’interconnectivité, de toute manière, relève de la souveraine providence de chacun.

 

En outre, l’Aethos n’intervient pas, et il en est en fait incapable, dans la conscience humaine. Un humain doit choisir d’entrer dans un alignement vibratoire avec l’Aethos. Autrement dit, l’Aethos n’agit pas. Il émet simplement sa nature, qui est la conscience non-duelle.

La Méditation Concrète

Pendant la méditation, nous vous conseillons de commencer par écouter “La Méditation sonore de l’Aethos” pendant trente minutes. Pendant cette phase, la focalisation de votre attention est dans le chakra du coeur à moins que vous ne sentiez intuitivement qu’il est préférable pour vous de placer votre attention sur un autre chakra.

 

Après avoir écouté “La Méditation sonore de l’Aethos”, restez simplement en silence avec votre conscience dans votre chakra du coeur (ou l’autre chakra avec lequel vous avez choisi de travailler). Après une minute environ de concentration sur le chakra que vous avez choisi,  imaginez qu’une partie de vous (c’est à dire votre KA ou double étherique) s’élève au-dessus de vous où que vous soyez physiquement sur Terre. Imaginez et sentez que ce “second vous”, qui ressemble exactement à votre “vous physique”, flotte à environ 100 km au-dessus de la planète, où vous donnez la main à ceux qui ont rejoint la méditation tout autour de la Terre.

 

Le fait de donner la main est une représentation symbolique de la forme-pensée que nous appelons “interconnectivité”. C’est la reconnaissance et le témoignage que toute l’humanité est interconnectée et que cette interconnectivité existe simultanément à côté des différences spécifiques de chaque individu.

 

Celui à qui vous donnez peut-être la main peut très bien vivre dans un endroit de la Terre très éloigné de vous .Il ou Elle peut avoir une vue différente de la réalité. Il ou Elle peut pratiquer une religion différente de la vôtre ou aucune religion. La personne à qui vous donnez la main peut affronter des défits très différents des vôtres, en raison de sa situation sur Terre et de la culture à laquelle il ou elle doit se conformer. Et, malgré toutes ces différences, vous êtes connectés.

 

Vous rejoignant dans cet océan d’interconnectivité il y aura les royaumes des Devas, les esprits de la Terre, les élémentaux et la myriade de formes de vie présentes sur votre Terre, aussi bien que la Terre elle-même. Pour ceux qui ont conscience des multiples dimensions vous pouvez très bien avoir l’expérience de contacter unr intelligence galactique aussi bien que des corps cosmiques, y compris le Soleil, le Soleil Central– le trou noir qui forme le centre de votre galaxie.

 

Nous réalisons que certains d’entre vous sont tellement écoeurés par la qualité et l’état de l’humanité qu’ils peuvent trouver difficile si ce n’est impossible de donner la main à leurs semblables. Si vous êtes une de ces personnes nous vous conseillons de donner la main aux esprits de la nature et, en faisant cela, vous ajouterez à la puissance de la transformation.

univers3Préparation à la Méditation Mondiale

Si vous décidez de nous rejoindre pour la Méditation Mondiale, nous vous demandons de commencer à travailler avec “La Méditation sonore de l’Aethos” Le but de ce travail préparatoire c’est de vous familiariser avec les états de conscience produits par l’Aethos.

 

Si vous êtes confrontez à des situations difficiles dans votre vie, nous vous conseillons d’écouter “La Méditation sonore de l’Aethos” au moins une fois par jour. Cela va vous aider à accéder à un état différent de conscience et de cette perspective vos situations vont diminuer et/ou votre habileté à les gérer va augmenter.

 

Le résultat évident de ceci c’est que cela vous élevera et nous avons besoin d’autant d’individus élevés que possible pour rejoindre la Méditation Mondiale. Laissez-nous évoquer cet autre cas…si vous êtes dépendant d’une toxicité personnelle, travaillez avec “La Méditation sonore de l’Aethos”, chaque jour, d’abord pour votre propre bénéfice, ensuite pour la sangha (communauté) mondiale.

 

Vous êtes, de toute façon, invité à écouter “La Méditation sonore de l’Aethos” et à l’utiliser comme outil de transformation personnelle même si vous ne prévoyez pas de nous rejoindre pour la Méditation Mondiale.

La Méditation Sonore de l’Aethos: dernières réflexions

C’est avec plaisir et une grande attente que nous vous présentons “La Méditation sonore de l’Aethos” . Nous croyons qu’elle vous apportera une sensation de sérénité et une plus grande capacité à gérer les évènements chaotiques de votre monde.

 

C’est aussi notre espoir que l’Aethos ouvre un chemin vers votre propre non-dualité, et que, en tant qu’ être-créateur manifesté, vous porterez les deux ensemble—le caractère unique de votre vie et le pouvoir de la non-dualité.

Puisse cette union être un bienfait pour vous et votre entourage.

Les Hathor
20 Septembre 2012

Réflexions et observations de Tom

Cet extraordinaire message des Hathors est à mes yeux l’une de leurs transmissions les plus denses en information. Même après l’avoir lu de nombreuses fois j’y trouve encore des niveaux de compréhension inexplorés.

Il contient de multiples thèmes de discussion mais je vais limiter mes commentaires à l’Aethos et à la Méditation Sonore qui constituera la première partie de la Méditation Mondiale du 4 novembre.

Hathor6L’Aethos

Ma première rencontre avec l’Aethos a eu lieu il y a environ un an, pendant que je préparais une Session Intensive Hathor appelée Transmissions de Lumière. Quelques mois avant l’événement j’étais dans une de mes périodes de cafard existentiel, c’est alors qu’un de mes guides m’a escorté dans un domaine de 10ème dimension où il m’a appris à simplement «m’asseoir» avec l’Aethos.

 

J’ai été instantanément calmé et suis vite entré dans ce que j’ai reconnu comme une forme de samadhi (transe yogique), où j’ai commencé à plonger de plus en plus profondément dans un état de conscience non duelle. L’agitation qui avait si franchement dominé mon esprit pendant plusieurs heures s’est soudainement dissipée en quelques minutes. Ceci (et ce n’est pas rien!) s’est produit seulement en étant «assis» en présence de l’Aethos.

Comme les Hathors le mentionnent dans ce message, l’idée de non-dualité apparaît dans diverses philosophies traditionnelles, on peut la retrouver dans les Upanishads et la Bhagavad Gîtâ de l’Inde ancienne, dans les instructions non-duelles de plusieurs mystiques et sages comme dans les enseignements fondamentaux du Bouddhisme, pour n’en nommer que quelques unes.

 

L’Aethos avec qui je me suis «assis» était, comme je l’ai dit plus haut, un Hathor de 10ème dimension. Chaque fois que je perçois cet être en clairvoyance, je vois nettement «cela» comme une boule de lumière faite de 13 sphères tournant à contre-courant et incrustées les unes dans les autres. À mon sens, les harmonies produites par les rotations décalées de ces sphères se combinent pour créer une énergie non-duelle, et c’est ce qui m’a si fortement troublé.

 

J’ai appelé cet être «cela» car il n’a pas de genre défini. Alors que les Hathors de la 4ème à la 9ème dimension que j’ai rencontrés avaient à la fois un corps de lumière et une forme anthropomorphique sexuée, les Hathors que j’ai rencontrés dans la 10ème, 11ème ou 12ème dimension se présentent uniquement comme des formes lumineuses géométriques.

La Méditation Sonore de l’Aethos

C’est ce Hathor de 10ème  dimension qui m’a guidé quand j’ai enregistré La Méditation Sonore de l’ Aethos. D’un point de vue technique ce fut une expérience fascinante. Alors que j’enregistrais chacune des huit pistes du morceau, cet être modifiait ma voix de différentes façons et en des harmoniques distinctes des sons préalablement enregistrés.

 

Après avoir installé les pistes de base je les ai simplement ajoutées et mises en boucle selon «sa» guidance, dans le but d’approcher les fluctuations lumineuses qui composent «son» être. Il n’y a pas eu de manipulation électronique du son, ce qui signifie que je n’ai pas du tout modifié l’égaliseur, ni ajouté à ma voix la moindre réverbération ou un autre effet. Les sons que vous entendez dans La Méditation Sonore de l’ Aethos sont entièrement naturels et dépourvus de toute manipulation, aussi difficile à comprendre que cela puisse être en l’ayant écouté.

 

Vous trouverez deux liens vers deux versions différentes de cette méditation sonore à la fin de ce message. La première dure 5 minutes et 4 secondes. C’est une façon pour vous de tâter le terrain, pour ainsi dire, et je vous suggère de commencer par celle-là. Voyez ce qui se déploie en vous dans les cinq petites minutes que cela prend à écouter.

 

Travaillez avec ce fichier audio à la manière que les Hathors ont proposée. D’abord écoutez-le simplement avec votre entière attention sur les sons. Puis écoutez-le en centrant votre attention sur votre Chakra du Cœur (derrière le sternum au centre de votre poitrine). Puis écoutez-le avec votre attention sur votre Chakra de la Gorge. Ensuite écoutez-le avec votre concentration sur le Troisième Œil (entre vos yeux à l’arête du nez) et finalement écoutez-le avec votre attention sur le Chakra-Couronne (au sommet de votre tête). Vous pouvez le faire en plusieurs sessions séparées pour éviter une «surcharge énergétique».

 

La seconde version est destinée à ceux qui ont choisi de se joindre à la Méditation Mondiale du 4 novembre et/ou à ceux qui souhaitent entrer en présence de l’Aethos pendant de plus longues périodes. Ce deuxième fichier audio dure 30 minutes, le temps que les Hathors vont passer avec l’Aethos avant la tenue symbolique des mains dans la phase finale de la Méditation Mondiale.

 

Si vous prévoyez de vous joindre à nous dans la Méditation Mondiale, je vous conseille vivement de commencer à écouter cette version longue bien avant le 4 novembre. C’est pour que vous ayez expérimenté les différents états d’esprit que la méditation sonore produit en vous.

Indications pour la Méditation Mondiale

Comme les Hathors l’ont mentionné, l’énergie de l’Aethos sera étendue à tous ceux qui participent à la Méditation Mondiale pendant une période de 25 heures commençant le 4 novembre à 15h00 PST [ndt : 5 novembre à 00h00 CET, en France, ou 4 novembre à 23h00 GMT, Temps Universel] et se terminant le 5 novembre à 16h00 PST [ndt : 6 novembre à 01h00 CET, en France, ou 6 novembre à 00h00 GMT, Temps Universel]. Cela veut dire que vous pouvez entrer dans la méditation et rejoindre la sangha (communauté) mondiale à n’importe quel moment de cette période de 25 heures. Pour l’heure précise de la Méditation à Seattle ou d’autres zones horaires, vous pouvez consulter divers sites d’horloges mondiales, par exemple http://www.timeanddate.com/worldclock/converter.html

 

Commencez la méditation en écoutant La Méditation Sonore del’Aethos pendant 30 minutes. Ceci pour élever votre état de conscience et enclencher la création, puisque les Hathor soutiennent que les états de conscience non-duels sont les leviers des états créatifs.

 

Puis imaginez que votre KA (votre double éthérique), ou une version de vous-même, flotte au-dessus de vous à environ 100 km de la planète. Ensuite imaginez donner la main aux autres autour du monde. Se donner la main est un acte imaginaire signifiant la reconnaissance de l’interconnectivité. Comme les Hathor l’ont expliqué, ce type d’interconnexion ne nie pas nos différences. Elle les inclut. Se tenir main dans la main au-dessus de la Terre c’est admettre que nous sommes tous interconnectés, y compris à d’autres formes de vie aussi bien qu’aux intelligences énergétiques.

 

À vous de voir combien de temps vous resterez dans cet état imaginaire. Je suggère au moins 5 à 10 minutes. Quand l’esprit vagabonde, et très probablement il le fera, ramenez juste votre attention sur le «vous» qui flotte à 100 km au-dessus de la Terre.

 

À la fin de la Méditation Mondiale, ce serait le moment idéal d’engager La Sphère de Tous les Possibles pour énergétiser tout résultat que vous souhaitez manifester. Si vous n’avez pas lu ce Message Planétaire Hathor, il serait bon de le faire avant la Méditation Mondiale.

 

Si c’est comme les précédentes Méditations Mondiales Hathors cela pourrait être une expérience chargée énergétiquement. Si vous ressentez beaucoup d’intensité pendant la méditation, il serait bon de vous reposez après, si possible couché.

 

Si le cœur vous en dit, vous pouvez entrer dans la Méditation autant de fois que vous le désirez pendant la période de 25 heures. Votre zone de confort sera votre guide.

 

Note: Si vous choisissez de travailler avec La Méditation Sonore de l’Aethos de 30 minutes, s’il vous plaît, téléchargez-la sur votre ordinateur et abstenez-vous de l’écouter à partir de notre serveur. Si trop de personnes écoutent La Méditation Sonore de l’ Aethos depuis notre serveur à un moment donné, il peut se bloquer, empêchant les autres de l’entendre ou de la télécharger. S’il vous plaît, ne comptez pas sur le serveur pour écouter cette méditation sonore le jour de la méditation. Le serveur ne sera pas capable de «servir» tout le monde. Téléchargez-la avant le jour de la méditation.

 

Remarque importante : N’écoutez pas La Méditation Sonore de l’Aethos dans des circonstances nécessitant la vigilance, comme conduire une voiture ou travailler sur une machine.

Ne prévoyez pas d’écouter ceci depuis notre site le jour de la méditation. Vous devez le télécharger à l’avance et être prêt.


 Cliquez ici pour La Méditation des Sons Aethos (5mn4s)

Cliquez ici pour La Méditation des Sons Aethos (30mn)

 tom-kenyon-hathorsTom Kenyon

© 2012 Tom Kenyon – Tous droits réservés – www.tomkenyon.com

Vous pouvez copier ce message et le distribuer dans tous médias que vous souhaitez à condition de ne pas le faire payer, de ne modifier son contenu en aucune façon, de mentionner l’auteur et d’inclure cette note de copyright en entier. Les fichiers audio de La Méditation Sonore de l’ Aethos ne font pas partie de ce message et ne peuvent  être postés sur aucun autre site. Ils sont pour votre écoute personnelle seulement.

Information non directement liée à ce message

 

La nouvelle édition attendue de «The Hathor Material» est maintenant disponible [ndt : actuellement seulement en anglais, voir ci-dessous]. Cette édition révisée et considérablement augmentée contient les Outils Hathor originaux et des éléments inédits. Ce nouvel ouvrage inclut la Géométrie de la Conscience, l’une des premières informations que mes guides Hathor m’ont donnée. Cet ensemble de connaissances comprend un aperçu de la façon dont la géométrie peut être utilisée pour étendre la conscience, accroître la créativité et stimuler l’augmentation des capacités de conscience multidimensionnelle. Le livre comprend deux CD d’accompagnement. Le premier CD est un recueil de méditations sonores catalytiques extraites de diverses Sessions Intensives Hathors Le second CD est contient des exercices guidés de maîtrise de soi ainsi que des méditations guidées basées sur la Géométrie de la Conscience.

 

Cliquez ici pour voir dans La Boutique la version en anglais de «The Hathor Material», révisée et augmentée.

Cliquez ici pour voir la version initiale en français, « Les Hathors – Trousse d’informations, de transformations et de sons » aux éditions Ariane.

Repost 0

Présentation

  • : Harmonie du Corps et de l'Esprit
  • Harmonie du Corps et de l'Esprit
  • : Activités, pratiques et enseignements dédiés à l'harmonie du corps et de l'esprit. Méditation, relaxation, bien-être...
  • Contact

Auteur

  • Jean-Pascal
  • Psychologie et spiritualité orientale, Bouddhisme tibétain, Reiki, Hypnose, Chamanisme, Chi Gong, Rêves chamaniques, Relaxation et méditation m'ont amené et guidé sur le Chemin des travailleurs de la Lumière. Simple passeur, je  propose de partager mes découvertes en accord avec mes vœux spirituels.
  • Psychologie et spiritualité orientale, Bouddhisme tibétain, Reiki, Hypnose, Chamanisme, Chi Gong, Rêves chamaniques, Relaxation et méditation m'ont amené et guidé sur le Chemin des travailleurs de la Lumière. Simple passeur, je propose de partager mes découvertes en accord avec mes vœux spirituels.

Citation

"Il devient indispensable que l'humanité formule un nouveau mode de pensée si elle veut survivre et atteindre un plan plus élevé"

Albert Einstein

Recherche

Visiteurs

Pages vues