Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Harmonie du Corps et de l'Esprit

Harmonie du Corps et de l'Esprit

Activités, pratiques et enseignements dédiés à l'harmonie du corps et de l'esprit. Méditation, relaxation, bien-être...


La voie du guerrier: discipline de la pleine conscience

Publié par Jean-Pascal sur 23 Novembre 2011, 23:01pm

Catégories : #Enseignements

Par François Pelletier

 La-Voie-du-Guerrier.jpg

Au cours de mes recherches sur le sujet des peuples guerriers, j'ai pu constater que ceux-ci pratiquaient plusieurs formes de disciplines. Je me suis récemment demandé: laquelle de ces disciplines est la plus essentielle?   Quelle est la discipline qu'un aspirant guerrier doit adopter, s'il ne souhaite en adopter qu'une seule, et qui le fera évoluer toute sa vie durant?

 

Je crois que cette discipline est la pleine conscience.

 

Je définirais librement la pleine conscience comme étant la discipline de voir ce qui est, exactement tel qu'il est, sans jugement ni pensée à son sujet, sans attirance ni répulsion.   Cette idée se rapproche de l'idée de "vivre l'instant présent".   Mais je crois que la pleine conscience est au-delà du temps, au-delà de l'instant.

 

Il y a plusieurs façons de s'entraîner à la discipline de la pleine conscience.   Probablement le meilleur texte que je connaisse sur le sujet est "The Miracle of Mindfulness" par Thich Nat Hanh La méthode la plus universellement préconisée pour l'entraînement à la pleine conscience est sans doute la méditation.

 

Je ne m'attarderai pas ici à décrire les différentes formes de méditation, mais disons sommairement que la forme dont je parle ici se pratique en position assise, et consiste à observer ce qui se passe, ce qui est.

 

Quoi observer? Il y a dans le bouddhisme une liste bien précise d'objets de méditation. Le principe de base est de tout observer - incluant le fait que nous sommes en train d'observer! Le plus souvent, nous observerons notre posture, le cycle de notre respiration, l'apparition d'émotions, de pensées, de douleurs, de sons, et d'états d'esprit.   Bien sûr, tout autre objet qui apparaîtra en méditation peut être soumis à l'observation consciente.

 

Ceci dit, il est recommandé de ne pas se fixer, ou suivre les objets qui se présentent. Il s'agit de les observer, mais de ne pas se laisser distraire par eux. Il est souvent utile de les nommer, par exemple "peur", "douleur", "inspiration", "expiration", "inquiétude", "joie", "bruit de voiture", etc... Après avoir nommé, on laisse aller, sans s'attacher à l'objet observé.

 

Pourquoi tous ces détails? Pourquoi est-ce si important pour un guerrier de pratiquer cette discipline? Parce que le guerrier doit être intime avec lui-même. Il doit se connaître sous ses moindres coutures. Il ne doit avoir aucun secret pour lui-même, tout en demeurant un mystère pour les autres - spécialement ses ennemis.

shonto s garden 

La pleine conscience lui permet de voir à des niveaux qui ne sont pas normalement accessibles aux gens "ordinaires".   Un des objets les plus utiles à observer pour un guerrier est sans doute la peur.   Un guerrier ne tentera pas de nier celle-ci ou de la réprimer.   Il la regardera en face, courageusement, sans la juger, ni sans être contrôlé par elle.   Il l'observera avec curiosité et nommera en silence :"peur".   Il verra combien elle change avec les minutes qui passent: "nœud dans l'estomac".   Il constatera d'autres niveaux à sa peur - des niveaux qu'il ne soupçonnait pas: "amour".  Il peut y trouver des énergies à l'apparence contradictoires, des émotions contrastantes, des pensées surgies d'on ne sait où.

 

Lorsque le guerrier connaît intimement sa peur, elle ne le contrôle plus, et personne ne peut alors le manipuler avec son recours. Il continue de voir sa peur, il la nomme, la remercie peut-être, puis lui dit au revoir.  

 

Il n'y a pas que la peur qui mérite d'être consciemment observée. La pleine conscience est un état d'être que l'on doit viser à plein temps.   Il nous faut observer la peur, mais aussi la joie, l'amour, les gens, les animaux, les événements, les objets, la nature et même nos ennemis avec l'œil de la pleine conscience.


Celui qui adopte cette pratique de la pleine conscience en l'apprivoisant d'abord par la méditation, constatera dans sa vie beaucoup de nouvelles nuances.  Un guerrier voit ce que d'autres ne peuvent pas voir. Cette faculté lui permet de demeurer inébranlable dans la tempête ou le combat, tout en agissant avec sagesse dans ses activités et ses contacts quotidiens avec les gens.

 

Enfin, la pleine conscience mène ultimement à une grande compassion pour le monde dans lequel nous vivons.  Lorsque nous sommes en mesure de voir la vraie nature des choses - d'en être pleinement conscient - le monde nous paraît empreint de perfection, et se développe en nous un amour des êtres humains qui est libre de tout jugement.

 

J'encourage donc chacun d'entre vous, qui désirez vivre avec l'attitude d'un guerrier, à adopter une forme de discipline de la pleine conscience. C'est selon moi la plus importante des disciplines du Guerrier. 

 

François Pelletier

Commenter cet article

bureau 15/08/2016 19:48

Pleine conscience ?
Il y aurait donc des demi conscience, des quart de conscience et au final des ... pleines????

Jean-Pascal 16/08/2016 10:41

Oui, c'est une bonne question. Effectivement, je pense que certains d'entre nous sont partiellement conscient d'eux-mêmes, de leurs phénomènes mentaux, de leurs schémas névrotiques, des mécanismes de leur ego. La conscience est comme un muscle qui s'atrophie si on ne l'utilise que partiellement, voire pas du tout.

Les exercices de la pleine conscience ont pour effet d'accroître non seulement le spectre de notre conscience, mais également la fréquence et le durée de notre attention et de notre vigilance. Par exemple, un conducteur de voiture ou de moto devrait être vigilant et conscient à chaque instant, et ne pas se laisser distraire par les enfants qui se disputent à l'arrière, un mental très agité par des considération du passé ou du futur, le téléphone portable qui, surtout au volant (mais pas seulement), capture notre attention et notre présence au monde.

Ainsi, nous pouvons nous interroger à intervalles régulier durant la journée si nous sommes en pleine conscience, en demi-conscience, voir carrément inconscient (Hihihi, je rigole. Encore que...)

wakanda 24/11/2011 15:05

Je partage ce point de vue : la discipline de la pleine conscience est essentielle non seulement au guerrier mais à toute personne qui veut en finir avec les identifications erronées liées à des
croyances, tensions, crispations de toutes sortes qui nous asservissent alors qu'en Essence nous sommes Puissance et Liberté. Merci pour ce message.
Wakanda

Jean-Pascal 25/11/2011 10:42



Merci Wakanda pour ce commentaire qui élargit la notion de guerrier pour inclure celle de "guerrier de la Lumière" comme j'aime l'appeler. Pour vivre notre pleine potentialité, notre Essence, il
est important de nous libérer de la peur et entrer dans la pleine conscience avec de l'Amour.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents