Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Harmonie du Corps et de l'Esprit

Harmonie du Corps et de l'Esprit

Activités, pratiques et enseignements dédiés à l'harmonie du corps et de l'esprit. Méditation, relaxation, bien-être...


3. La Loi du laisser-être

Publié par Jean-Pascal sur 8 Octobre 2011, 10:50am

Catégories : #Enseignements

Tiré de "Les Quatre Lois universelles du Nouveau Paradigme"

Manifestation 

Les lois universelles de la création, telles que décrites dans la trilogie du Manuel pour le nouveau paradigme(http://nouveau-paradigme.com), sont celles-ci:  

 

  • La loi de l'attraction: qui se ressemble s'assemble.
  • La loi de l'intention délibérée: ce dont on a l'intention et qui est résolument maintenu dans la pensée, la parole et l'action, se manifeste. 
  • La loi du laisser-être: permettre la manifestation de ce dont on a l'intention en se plaçant en mode observation pour être alerte et conscient(e), tout en continuant de maintenir la concentration avec souplesse quant au résultat à venir. (permettre à la pensée de penser!)
  • La loi de l'équilibre: appliquer les trois premières lois et focaliser sur le moment présent.

 

 

3. La loi du laisser-être


La Loi du laisser-être est la plus difficile à incorporer. S’élever au-dessus du besoin de contrôler est le levain de la miche pour ainsi dire. Bien des livres pourraient être écrits sur le sujet mais cela ne changerait rien. C’est en appliquant la loi que cette dernière s’apprend. C’est l’accomplissement de cette facette spécifique qui ouvre la porte à la transcendance de cette dimension. La capacité d’appliquer ce principe est fondée sur l’utilisation des deux premières lois et c’est par l’application des ces trois lois que la quatrième se met en place.

 

Le laisser-être fait disparaître le besoin de contrôler et cela change profondément la perception. Il permet de transcender le sentiment d’être responsable des autres et il reconnaît le choix personnel de les laisser à leurs propres décisions personnelles.

 

La Loi du laisser-être est plus difficile à percevoir à cause du degré de contrôle exercé par chacun sur lui-même et ensuite, par la manipulation des masses qui se fait aux plans psychologique (incluant la religion) et technologique à l’aide d’outils et de méthodes de contrôle. Il est en effet difficile pour la plupart des êtres humains d’avoir réellement une attitude souveraine et de la maintenir. Il est rare de pouvoir vivre sa vie en toute liberté de choix et d’être autorisé à observer et à apprendre à partir des résultats de ces choix.

 

La complexité des lois universelles s’accroît à mesure qu’elles sont comprises. Passer de la compréhension des Lois d'attraction et de création délibérée (intention) à la Loi du laisser-être (patience, non-intervention) ajoute de la complexité à chaque niveau car elles sont toutes interactives. L’application de la Loi du laisser-être ouvre la porte à l’expérience du courant d'énergie créatrice. On pourrait dire que c'est « l’amour à l’œuvre ».

 

La patience est un aspect du laisser-être. Mais ici, il ne faut pas confondre patience avec tolérance. C’est l’émotion ressentie qui pourra au mieux définir cette nuance. Voilà une occasion d’auto contemplation particulièrement productive. La tolérance porte une charge émotive qui suggère d’endurer, de supporter quelque chose qui agace, alors que la patience s’accompagne habituellement d’une anticipation sincère, d’un amusement même, de la part de l'observateur.

 

C'est en appliquant la Loi du laisser-être que les êtres humains endosseront finalement leur rôle « d’êtres arc-en-ciel ». L'archétype du guerrier qui a influencé le façonnement de l'expérience du genre humain évoluera enfin vers l'idéal du citoyen cosmique responsable. Il est parfaitement possible de s'aventurer dans un rôle au-delà de celui du guerrier. Les guerriers ne sont bienvenus que parmi d’autres guerriers impliqués dans les jeux de conflits.

 

La meilleure façon d’appliquer cette loi, c’est d’accepter et de reconnaître comme étant valables toutes les nuances de la manifestation alors qu’elles commencent à apparaître non seulement au sein du groupe, mais aussi et surtout dans l'expérience journalière de la vie personnelle de chaque individu.

 

La clef n'est pas une résistance organisée à la situation apparente actuelle avec sa panoplie de circonstances et d’événements mais une concentration sur le résultat désiré. L'acte d’envelopper le résultat désiré avec les émotions du désir et d’en maintenir l’idée est une application de la Loi du laisser-être.

 

Cela exige ce que vous appelez « la foi », où vous savez que les lois existent et qu’elles fonctionnent, même au milieu du succès continuel apparent de ce qui a besoin d’être changé et également pendant la période de chaos qui viendra démolir ce qui doit disparaître.

 

C'est la plus difficile à appliquer de toutes les lois car elle requiert de laisser tomber la description détaillée du résultat désiré. Il est extrêmement difficile pour un esprit limité de se concentrer sur un résultat sans avoir l’impression qu’il lui faut absolument visualiser le processus par lequel viendra le résultat.

 

La pratique du discernement fait partie de l’application de la Loi du laisser-être. Pour réfléchir à l'à-propos d'une entreprise avant, pendant ou après l’action, il faut mettre de côté les émotions impliquées dans l'expérience pour pouvoir considérer la logique. La réflexion peut se poursuivre longtemps avant que la leçon ne soit comprise en entier.

 

La pensée qui pense est définitivement bien sage ! Certaines choses doivent se résoudre d’elles-mêmes par le biais du laisser-être.

 

Cependant, souvenez-vous que laisser-être n'est pas synonyme d'indifférence. Le laisser-être est une observation vigilante qui s’accompagne d’une émotion d’espoir de voir une intention délibérée produire le résultat voulu. C’est la transformation qui se produit suite à une participation consciente à l’expression du principe de vie que révèle la conscience de soi, ce cadeau. On découvre le laisser-être en percevant ce que l'aspect sensible de la conscience saisit et sent lorsqu’elle considère avec logique les questions posées dans le cadre du processus de pensée. Le laisser-être est la pensée qui pense à l’intérieur de la conscience individuelle et qui teste la validité de ses conclusions à travers l'aspect sensible, dans une réflexion tranquille, sachant qu’il n’est pas nécessaire de comparer ses conclusions au processus de décision de quelqu’un d’autre.

 

Source: http://nouveau-paradigme.com/lois.htm

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents